La société financière internationale (SFI), filiale du groupe Banque mondiale dédiée au secteur privé, a annoncé que ses engagements en Afrique subsaharienne ont atteint 6,2 milliards de dollars au cours de son dernier exercice fiscal qui s’est achevé le 30 juin 2018, contre 3,5 milliards durant l’exercice précédent.

Cela, afin que les pays soient prêts à faire face à la transformation de la nature du travail.

C’est sans surprise que la ministre des Affaires étrangères du Rwanda a pris les rênes de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), pour 4 ans, ce vendredi, 12 octobre 2018.

Les participants aux deux journées de l'Africa Singapore Business Forum (ASBF) clôturé à Singapour le 29 août 2018, repartent avec une idée précise de la tournure que prendra la coopération bilatérale au cours des prochaines années.

Le 4 juillet dernier à Lagos au Nigéria, le président français, Emmanuel Macron, a présenté une vision audacieuse et nouvelle, de la relation entre la France et l’Afrique. C’était à la faveur d’une intervention au cours d’une séance exclusive organisée par la Fondation Tony Elumelu. 

C’est la conclusion des rapports publiés par l’économiste, écrivain et haut fonctionnaire français Jacques Attali et Ilyes Zouari, président du Centre d'étude et de réflexion sur le monde francophone (CERMF). 

La croissance dans les marchés émergents et les économies en développement devrait atteindre 4.5 % en 2018, avant de se stabiliser à 4.7 % en 2019 et 2020, selon l'institution financière mondiale.

Les flux d’investissements étrangers directs (IED) vers l’Afrique ont chuté à 42 milliards de dollars en 2017, soit une baisse de 21% par rapport à 2016, selon un Rapport de la CNUCED sur l’investissement dans le monde en 2018 publié ce 06 juin 2018.

Cette information qui émane de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), dans son dernier rapport indique que l'Europe ne serait pas le seul continent à subir le phénomène migratoire de plein fouet. Des migrants sont signalés également dans plusieurs pays africains.

La prévention des conflits violents pourrait sauver des vies mais aussi économiser jusqu’à 70 milliards $ en moyenne par an, selon une étude publiée le 02 mars 2018, par la Banque mondiale et les Nations Unies et intitulée Pathways for Peace : Inclusive Approaches to Preventing Violent Conflict et relayé par l’Agence ECOFIN.

L’ONG Transparency International a publié le 21 février, son rapport 2017 sur  l’Indice de perception de la corruption à travers le monde.