Après quatre années de travaux, entamés en 2013, le musée de l’Afrique centrale à Tervuren en Belgique, rouvrira ses portes le 8 décembre prochain, sous un nouveau visage. Mais avant cette grande ouverture festive, une étape essentielle était franchie le 31 mai 2018.

En effet, la régie des bâtiments et la société Denys, responsable des travaux, ont procédé à la remise des clés du bâtiment au directeur des lieux, Guido Gryseels. A partir de cet instant, ses équipes vont pouvoir commencer la réorganisation du site, le transfert et la réinstallation des collections et les innombrables aménagements nécessaires en prévision de la réouverture.

Autrement dit, c’est donc un bâtiment totalement revivifié avec une nouvelle aile moderne, construite pour l’occasion et dotée d’une baie vitrée de 18 mètres de long donnant sur la partie historique du musée. Celle-ci est également totalement rajeunie et restaurée, faisant du lieu, un formidable outil pour le nouveau projet porté par son directeur : « Faire de ce qui fut un musée colonial un musée de l’Afrique contemporaine avec une vision critique sur l’histoire coloniale. »

Il faut également rappeler que hormis la présence de quelques pièces majeures comme la pirogue géante, la girafe ou l’éléphant, le bâtiment est encore vide.