Les deux institutions financières au développement du continent, entend ainsi jouer leur partition dans la promotion du commerce en Afrique centrale.

La Banque africaine d’import-export (Afreximbank) a annoncé la signature, mardi 6 mars, d’un mémorandum d’accord avec la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) afin de promouvoir le commerce et l’intégration régionale dans les pays membres de la BDEAC. Selon le président d’Afreximbank, Dr Benedict Oramah, le protocole d’accord permettra d’identifier, préparer et financer des projets et des transactions commerciales dans les pays membres.

Ainsi, grâce à un cofinancement, le partage des connaissances et le travail de renforcement des capacités, Afreximbank et BDEAC joindront leurs efforts pour intensifier l’industrialisation, accroître les exportations et promouvoir le commerce intra-régional.

« Une collaboration qui renforcera les efforts de la BDEAC dans le développement de l’agro-industrie et d’autres secteurs économiques clés parce que ces économies (Cameroun, République du Congo, Tchad, République centrafricaine, Guinée équatoriale et Gabon) dépendent encore fortement des exportations de produits de base » a commenté Fortunato Ofa-Nchama, président de la BDEAC.

La BDEAC est une banque régionale publique créée en 1975 pour promouvoir le développement et l’intégration économique de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).