La particularité de ce classement est qu’aucun pays francophone ne figure dans le top 10.

Selon la Banque africaine de développement (BAD), c'est le Nigeria qui occupe la première place du classement, grâce à son Produit intérieur brut (PIB) et à sa production pétrolière. D’après l'institution financière continentale, le PIB de ce pays représente à lui seul, plus de 72% de l’ensemble des économies de l’Afrique de l’ouest. 

A en croire la Banque africaine de développement, il devrait atteindre 581 milliards de dollars en 2018, contre 519 milliards de dollars en 2016, soit un volume d’activité avoisinant 264 milliards de dollars.

La 4e position revient à l'Algérie pour 170 milliards de dollars,  suivie par le Soudan dont on prédit 124 milliards de dollars (5e) de richesse cette année. Après vient le Maroc, au 6e rang, malgré sa croissance d'au moins 4% en 2017. Le royaume chérifien devrait atteindre 121 milliards de dollars au terme de cette année. 

Avec 104 milliards de dollars, l’Angola conserve la 7e place du classement, malgré qu'elle reste le producteur africain de pétrole, avec 96 milliards de dollars de richesse. Elle est talonnée par l'Ethiopie, 93 milliards de dollars, le Kenya  (77 milliards de dollars) et la Tanzanie (52 milliards de dollars).

Classement 

1- Nigeria (581 milliards de dollars) 

2- Afrique du Sud (276 milliards de dollars)             

3- Egypte (264 milliards de dollars) 

4- Algérie (170 milliards dollars)   

5-Soudan (124 milliards de dollars)     

6- Maroc (121 milliards de dollars)     

7- Angola (104 milliards de dollars)     

8- Ethiopie (93 milliards de dollars)   

9- Kenya (77 milliards de dollars)     

10-Tanzanie (52 milliards de dollars)