C’est ce qu’indique le cabinet Kantar TNS dans une étude menée dans 8 pays africains au sud du Sahara. 

Selon l’étude Africascope 2017 sur le paysage médiatique de l’Afrique, rendue publique en fin août dernier et couvrant la période septembre 2016-juin 2017, les populations du continent noir privilégient les activités digitales « fonctionnelles ». Aussi, nous informe l’étude, 69% des personnes régulièrement connectées consultent en priorité les réseaux sociaux pour s’informer. Par contre, ils sont à peine 33% d’internautes qui vont vers des sites d’actualité pour avoir l’information.  

L’étude du cabinet Kandar TNS indique par ailleurs que la communication via l’utilisation des messageries instantanées est utilisée par 61% des personnes qui se connectent. Et le divertissement prend de l’ampleur. « Chaque semaine, les internautes sont 36% à télécharger de la musique, 28% à regarder des vidéos en ligne ou à consulter des sites sportifs », souligne Africascope 2017. 

De nouvelles activités digitales ont apparu et se développent dans les habitudes de consommation de l’Internet sur le continent. Aussi, près de 20% des internautes s’informent sur les prix des produits ou services, plus de 13% vont sur des sites de marques, tandis que 9% réalisent des transactions financières ou achètent des produits en ligne. 

Rappelons le périmètre déterminé par l’Africascope 2017 comporte les capitales de 8 pays que sont Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, République démocratique du Congo, Sénégal et Congo. Ce qui représente 18,3 millions de personnes âgées de 15 ans et plus. 

On dénombre dans ce périmètre 46% d’internautes dont 28% se connectent au moins une fois par semaine, quelque que soit le périphérique. Un coup d’œil pays par pays révèle que la pénétration varie de 27% au Burkina Faso (la moins élevée) à 57% au Gabon (la plus élevée). Autre détail : les internautes sont majoritairement masculins, avec un âge moyen de 29 ans. L’usage d’internet étant lié au niveau de vie : plus on appartient à une classe sociale élevée, plus on utilise internet…