Le World Economic Forum (WEF) a publié, mercredi 17 octobre, l’édition 2018 de son indice de compétitivité mondiale. Alors que l’économie mondiale surfe sur la vague des nouvelles technologies, principal moteur de la 4e révolution industrielle, les pays africains restent à la peine. Sur les 34 économies du continent étudiées dans le rapport, la moitié se classe dans le bas du tableau, ce qui témoigne de leurs faiblesses en matière de compétitivité.

Un rapport semestriel de la Banque mondiale nommé "Africa’s Pulse", dont la dernière édition est parue le 3 octobre, rapporte que les économies de la sous-région continuent de se redresser, après avoir marqué le pas en 2015-2016, mais à un rythme plus lent que prévu. Le document propose aux Etats de diversifier les investissements pour créer des emplois et améliorer le rendement des entreprises ainsi que des travailleurs.

Un accord s’inscrivant dans le cadre d’une collaboration de longue date entre les deux organisations, a été signé le 28 août 2018 par le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina et le directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, au siège de la FAO à Rome.

Le 3e sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) se tiendra les 3 et 4 septembre prochains à Pékin sur le thème «La Chine et l’Afrique : communauté de destin et partenariat mutuellement profitable». 

Près de 5 000 entrepreneurs sont attendus dans cette cité qui se veut la plus grande ville du Nigeria, le 25 octobre 2018, pour cet événement considéré comme le plus grand rassemblement d’entrepreneurs en Afrique.

Cette disposition a été manifestée le 11 août dernier à Conakry, lors de l’audience accordée par le président de Guinée, le Pr. Alpha Condé, au président du Groupe UBA par ailleurs, promoteur de la Fondation Tony Elumelu (TEF), Tony O. Elumelu.

L’accord a été conclu ce 08 juillet 2017 à Khartoum- Soudan, entre le Dr. Sidi Ould TAH, Directeur général de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), Fortunato-Ofa Mbo Nchama, le président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC).

Pneupur, My Fund Team et Kilimandjaro Ice-cream ont reçu respectivement des dotations de 1500, 1000 et 500 euros (1 million de F Cfa; 650.000 F Cfa et 320.000 f Cfa) pour le concours « meilleur projet économique ». 

Selon l’enquête 2018 Careers in Africa Employer of Choice Survey (Des employeurs de choix pour une carrière en Afrique), sur les 100 premières entreprises citées au palmarès, les quatre premiers rangs sont occupés par le Groupe de la Banque mondiale, Chevron, Exxon Mobil et la Banque africaine de développement.

Lors de la clôture de la 51e séance du Conseil des ministres organisée par la Commission économique pour l'Afrique (CEA) de l'ONU à Addis Abeba, les participants ont souligné la nécessité de faire progresser les mesures de facilitation du commerce, avec des régimes de commerce simplifiés pour les commerçants transfrontaliers informels et la modernisation des infrastructures continentales pour aider les entreprises souhaitant pénétrer sur de nouveaux marchés.

Les deux espaces sous –régionales préparent un sommet conjoint sur la paix, la sécurité, la radicalisation et l’extrémisme violent qui devrait se tenir en juillet 2018.