Elle devrait être en baisse de 3% par rapport à l’année dernière, en raison des exigences de l’OPEP et des travaux routiniers de maintenances sur les installations. 

Le gouvernement gabonais envisage une production nationale globale de 11,06 millions de tonnes de pétrole au cours de l’année 2017, soit environ 80,7 millions de barils. Les indications sont du ministère du Pétrole et des hydrocarbures, qui souligne que cette production sera en baisse de 3,7% par rapport à 2016. 

Une situation qui découle, entre autres, de l’allongement de la période des travaux de maintenance et de la baisse de la production nationale de 9 000 barils/jour pendant le premier semestre 2017, pour se conformer aux exigences de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) de contenir la production pétrolière mondiale.

Parallèlement, en raison du rééquilibrage du marché pétrolier, le prix moyen du brut gabonais devrait s’élever à une moyenne de 43 dollars le baril, soit une hausse de 6% par rapport à 2016 (40,6 dollars). 

A noter que le taux de change du dollar américain, par rapport au FCFA, s’apprécierait de 1,2% à 600 FCFA contre 593,1 FCFA en 2016.