Il est en baisse par rapport à l’exercice précédent, malgré l’augmentation de la production de tôle due à la demande soutenue des quincailleries et des ménages. 

Selon la direction générale de l'Economie du Gabon, la deuxième transformation des métaux a enregistré un chiffre d’affaires global de 29,8 milliards FCFA au cours de l’année 2016. Cette performance est en régression de 19,4% par rapport à 2015, où la filière avait établi un chiffre d’affaires de 35,8 milliards FCFA, soit une perte d’un peu plus de 5,8 milliards FCFA. 

Cette baisse est due, apprend-on, à la faiblesse des commandes au niveau de la construction métallique et la chaudronnerie. Pourtant, l’on avait observé une embellie de la production nationale des métaux issus de la deuxième transformation. La production des tôles a augmenté de 30,6% pour s’établir à 3 134 tonnes, tandis que celle du fer atteignait 9 263 tonnes. 

Les investissements dans ce secteur, d’un montant de 12,9 milliards FCFA en 2016, ont été alloués à l’installation de nouvelles unités industrielles dans la zone de Nkok et au renouvellement des équipements. 

Quant à la masse salariale, elle a reculé de 7,9% à 4,5 milliards FCFA, en raison des licenciements économiques opérés par certaines structures, alors que les effectifs ont progressé de 73% en raison du lancement des usines de fabrication des fers à béton et des batteries pour automobiles.