Le pays reprend ce rang à l’Angola après le retour à une certaine stabilité sécuritaire dans la région du Delta du Niger.

Les raisons de cette contreperformance sont, entre autres, les difficultés techniques, les grèves des personnels, et des arrêts de travaux pour maintenance.