Les productions dans les filières ciment, tôles et fer à béton ont fortement baissé. Une situation cependant atténuée par le bon comportement de la production de manganèse. 

La contre-performance est due à une chute de la production liée à plusieurs facteurs ayant entravé  la bonne marche de la filière, malgré de nombreux investissements. 

Elle devrait être en baisse de 3% par rapport à l’année dernière, en raison des exigences de l’OPEP et des travaux routiniers de maintenances sur les installations. 

Le pays reprend ce rang à l’Angola après le retour à une certaine stabilité sécuritaire dans la région du Delta du Niger.

Il est en baisse par rapport à l’exercice précédent, malgré l’augmentation de la production de tôle due à la demande soutenue des quincailleries et des ménages. 

Les raisons de cette contreperformance sont, entre autres, les difficultés techniques, les grèves des personnels, et des arrêts de travaux pour maintenance.