C’est accompagné des responsables de l’entreprise China State devant exécuter les travaux du tronçon, Pk12-pPk105, que, Christian Magnagna, ministre des Infrastructures, s’est rendu, le 15 octobre courant, sur les lieux pour voir l’étendue des dégâts et mieux, expliquer la nécessité d’une réhabilitation urgente de cette voie.

Malgré les 634 kilomètres de routes bitumées lors des cinq premières années du premier septennat d’Ali Bongo, la route reste au Gabon, une épine sous le pied d’Ali Bongo. C’est du moins, ce qui ressort de l’état de dégradation observé sur la nationale 1. Qui, désormais, s’inonde à la moindre pluie, notamment, à cause des sorties des rivières de leurs nids. 

Une situation qui a emmené, le ministre des Infrastructures, Christian Magnagna, le 15 octobre dernier, à faire une descente de terrain au cours de laquelle, il a instruit les responsables de l’entreprise adjudicataire de ce marché, de débuter les travaux dans les plus brefs délais, pour soulager les usagers de cette route. D’autant plus que l’entreprise, China State a déjà touché la première partie des financements prévus pour ces travaux qui devront s’étendre, sur 22 mois.

 

 « Les gabonais attendent avec beaucoup d’impatience le début de ces travaux, un retour de confort minimum afin de permettre que la circulation sur ce tronçon se déroule normalement. Nous demandons donc  à notre partenaire China State d’aller vite, de débuter les travaux dans les plus brefs délais pour soulager les usagers de cette route.», a déclaré Christian Magnagna.

Après les échanges de bon procédés, les deux parties ont convenu du fait que, l’entreprise devra, dans les prochaines heures, débuter le traitement des points critiques afin de fluidifier le trafic et soulager les usagers et les riverains; d'achever d'ici fin décembre 2018 les travaux de la section Pk12-Pk105 qui portent essentiellement sur la signalétique, de démarrer les travaux de l'axe Pk25-Pk105 d'ici décembre afin de respecter les délais d'exécution du chantier qui sont de 22 mois.

Il est à noter que, cet axe est un prolongement du tronçon, Pk5-Pk12 dont la livraison prévu en fin septembre dernier, n’a pas eu lieu et dont, une nouvelle date de livraison n’a, jusque-là, pas été donnée.