Le 5 octobre dernier, lors de la cérémonie d'ouverture des travaux préparatoires de la 7e TICAD, le ministre japonais des Affaires Étrangères, Taro Kono, a réaffirmé toute la volonté de son gouvernement, à développer une coopération économique plus forte avec l'Afrique.

Pour illustrer cet engagement, Taro Kono a indiqué qu’entre 2000 et 2018, les Investissements directs étrangers (IDE) de l’Empire du soleil levant vers l'Afrique ont été multipliés par cinq.

Loin de s’arrêter dans ces déclarations aux allures d'inventaire, le membre du gouvernement japonais a également rappelé que la TICAD 6, tenue à Nairobi en 2017, avait pour objet de débattre sur les modalités d'accélérer et de consolider la paix, la sécurité et le développement durable.

L'échange entre les ministres Japonais et leurs homologues africains a notamment permis d'évoquer les perspectives économiques en Afrique tels que ; les changements dans l'environnement social et naturel, le développement du secteur privé, l'agriculture, la sécurité, la sûreté maritime, le développement énergétique et l’accès à l'énergie, la science, la technologie et l’innovation.

Tels sont d’ailleurs ces sujets de convergence entre les différentes parties qui constituent la trame des travaux de la TICAD 7 qui se tiendra du 28 au 30 août 2019 à Yokohama.