L’information a été révélée par le DGA d’’Averda, Joseph Minko Olenga ce 10 septembre 2018.

C’était à la faveur d’une réunion présidée par le ministre d'Etat, en charge de  l'Intérieur, de l'Hygiène publique, Lambert-Noël Matha à son Cabinet de travail, et à laquelle prenaient part Rose Christiane Ossouca Rapondah et Joseph Minko Olenga respectivement, maire de la commune de Libreville et le Directeur général adjoint de la Société Averda.

Au menu de cette rencontre convoquée par le membre du gouvernement, la résurgence des ordures ménagères dans les rues de Libreville et ses environs. Il en ressort ainsi qu'Averda accuse des problèmes de trésorerie inhérente au non-paiement régulier par l'Etat de la subvention qui doit lui être versée. Cette dette se chiffre aujourd'hui à près de 22 milliards de francs selon son DGA, Joseph Minko Olenga

Face à cette conjoncture qui aggrave cette situation avec l'arrivée des pluies, le gouvernement, la mairie de Libreville et l'entreprise adjudicataire ont convenu de changer de cap et des méthodes pour une solution durable. L'une d'elles passe par la prise des responsabilités des collectivités locales pour s'attacher directement les services des prestataires, l'Etat central restant le garant de l'accord. En attendant, le gouvernement a fait un effort financier qui permettra à Averda de reprendre du service dès ce mardi.