C’était à la faveur d’une conférence débat organisée le 11 août dernier à Lastourville, chef-lieu du département de Mulundu.

Cette conférence avait pour principal objectif de situer les enjeux pour le développement local et l’emploi des jeunes de Lastoursville avec le domaine industriel du bois de Lastoursville. Au cours de celle-ci, les conférenciers ont mis en exergue, trois principaux centres d’intérêts. Il s’agit notamment des retombées du domaine industriel du bois de Lastoursville, sept ans après sa création ; son impact pour le développement local, l’employabilité de manière générale et l’emploi des jeunes en particulier et de son apport dans la stratégie de diversification de l’économie nationale. En dernière analyse, il s’est agi de porter à la connaissance du public, l’effectivité dans la mise en œuvre de ce projet consécutif à la décision du chef de l’Etat, d’interdiction d’exportation des grumes en 2010. 

C’est donc pour mieux apprécier la mise en œuvre de cette mesure, que l’association Imagine-Gabon, dans le cadre de ses activités, a choisi le domaine industriel du bois de Lastoursville, pour organiser cette conférence débat. Les débats ont été animés par quatre conférenciers. Le premier, Sedji Armel Mensah, conseiller du ministre de l’Économie, s’est appesanti sur la présentation de ce domaine industriel du bois de Lastoursville, ses objectifs, son impact sur le développement local, son incidence positive sur la diversification de notre économie ainsi que la création des milliers d’emplois.

Michel Iwangou, ingénieur des Eaux et Forêts, et chef de cantonnement des eaux et forêts de Mulundu, le deuxième intervenanat a, pour sa part, éclairé l’assistance sur le nombre et la qualité des permis d’exploitation forestière octroyés aux différents exploitants installés dans ce domaine. Les troisième et quatrième, Sosthène Boussoughou, DGA de la Société des bois de Koula-moutou (SBK) et Roméo Yaba, DRH de la Compagnie équatoriale des bois (CEB), en leur qualité d’opérateurs installés dans le domaine industriel du bois, ont d’abord adressé un hommage au président de la République pour l’initiative de la mise en place de cette zone dédié à la filière bois locale.

La situation des entreprises présentes dans ce vaste espace industriel, ainsi que les opportunités en termes d’emplois et de formation. Ils ont enfin exhorté les jeunes Gabonais à les saisir. C’est par une visite guidée des différentes entreprises de cet espace à savoir : la SPG, la SBK et la CEB, et à travers laquelle, la délégation  l‘on a pu mesurer le potentiel des investissements réalisés, que cette activité a pris fin. 

Pour la bonne gouverne, le projet de création du domaine industriel du Bois de Lastoursville, au même titre que celui de Mitzic, Lambaréné, Mouila, Ndjolé, a été décidé lors du conseil des ministres délocalisé de Koula-Moutou, tenu le 1er juin 2011.