Le Gabon affiche plus de 100 000 agents publics pour 1,8 millions d’habitants, soit un ratio de 55 fonctionnaires pour 1000 habitants. Un record !

Selon divers organismes internationaux, le Gabon souffre d’une fonction publique pléthorique. Le pays compte en effet plus de 100 000 agents publics pour 1,8 millions d’habitants, soit un ratio de 55 fonctionnaires pour 1000 habitants. Un record !

A titre de comparaison, le Cameroun voisin, pays de 22 millions d’habitants, compte 13 fonctionnaires pour 1000 habitants. C’est ce constat qui a sans doute motivé le gouvernement à entreprendre une ambitieuse réforme visant à un retour à l’équilibre des comptes publics. Cela passe inévitablement par la réduction des dépenses de fonctionnement, dont le traitement des fonctionnaires constitue le poste principal.

L’intérêt du public doit primer sur les intérêts corporatistes des fonctionnaires

La tâche sera d’autant moins insurmontable pour les experts que la fonction publique gabonaise est en surpoids et que, par surcroît, son niveau de productivité est très faible en raison notamment d’un taux d’absentéisme élevé et de grèves à répétition.

« Baisser les effectifs de la fonction publique et, en même temps, lutter contre l’absentéisme des agents et augmenter leur niveau de productivité permettrait de faire des économies substantielles mais aussi d’améliorer l’efficacité des services publics », explique l’un d’entre eux. « Le Gabon doit en effet passer d’une logique de services publiques, souvent inefficaces, à une logique de service au public. C’est l’intérêt de la population, autrement dit du plus grand nombre, qui doit primer sur l’intérêt corporatiste des fonctionnaires », conclut-il.