C’est le moins que l’on puisse dire à la faveur de la récente tournée du ministre gabonais des affaires étrangères, de la coopération, de la francophonie et de l'intégration régionale chargé des Gabonais de l'étranger, Noël Nelson M'Essone, dans les pays du Golfe.

Selon des observateurs avertis, de bonnes nouvelles sont déjà annoncées pour le Gabon. Car, le chef de la diplomatie gabonaise a signé le 10 avril 2018, un accord sur les services aériens avec son homologue émirati, Cheikh Abdullah Bin Zaheh Al Nahyan. Les deux hommes politiques, en marge de la signature de l'accord, ont également évoqué les bonnes relations de coopération entre leurs deux pays au niveau politique et ont émis le vœu d'un renforcement des relations économiques.

Opportunités

Le Gabon entend attirer les investisseurs émiratis et n'hésite pas à leur présenter les opportunités qu'offre le pays. « Avec mon interlocuteur, j'ai souligné la bonne tenue des relations bilatérales entre le Gabon et les Émirats. C'est ainsi que nous avons évoqué la visite que S.E. Ali Bongo Ondimba, président de la République, effectuera dans les mois prochains aux Émirats. J'ai surtout évoqué les possibilités de renforcement des relations économiques entre les deux pays. J'ai exposé à mon homologue les atouts du Gabon pour les investisseurs émiratis, ainsi que les opportunités de partenariat qui peuvent se développer entre les deux pays à travers leurs secteurs privés », a confié M'Essone à l'issue de son audience avec Cheikh Abdullah Bin Zaheh Al Nahyan.

Le ministre gabonais a aussi échangé avec des hommes d'affaires intéressés par le Gabon, notamment le groupe Stream. Dans le cadre de ses discussions parallèles, outre l'accord sur les services aériens, d'autres sont annoncés pour être signés lors de la prochaine visite du chef de l'État gabonais. Réagissant aux déclarations de son invité, le ministre émirati a exprimé la disponibilité de son pays à renforcer le partenariat économique avec le Gabon et sa joie de recevoir son homologue gabonais. Pour lui, son déplacement « illustre la qualité des relations d'amitié entre les deux pays ». Le prince émirati n'est pas à ses premiers contacts avec le Gabon.

Il y a 7 ans (avril 2009), le ministre émirati des affaires étrangères avait examiné à Libreville, les relations bilatérales qui existent entre les deux pays en vue de renforcer et de relancer la commission mixte des deux Etats. Il avait échangé sur la question avec le même Noël Nelson M'Essone qui était à l'époque ministre délégué au même département. Leur rencontre actuelle sera donc une sorte de confirmation.