La ministre déléguée auprès du Ministre d’Etat  du Budget et des Comptes publics, Solange Mbondzi, a entamé au cours des derniers jours des missions auprès des services déconcentrés dans différentes provinces du Gabon.

Stupéfaite de la correspondance adressée par Pierre GATTAZ, Président du Mouvement des entreprises de France (MEDEF), au Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, relative à la résiliation du contrat de concession entre l’Etat gabonais et la société VEOLIA, Imagine-Gabon, un think tank  proche du pouvoir, par la voie de son responsable du pôle Communication et relations publiques, Martial Ndong a tenu à faire un certain nombre d’observations.

Après le lancement officiel de la phase de commercialisation des résidences Les Bougainvilliers construites dans la banlieue nord de Libreville, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) a organisé des journées portes ouvertes pour permettre aux populations et potentiels acquéreurs de visiter les appartements. Le Directeur du développement territorial, des projets immobiliers et des financements de la Caisse des dépôts et consignations, revient dans cet entretien qu’il nous a accordé sur le projet, mais surtout les modalités d’acquisition et donne quelques perspectives envisagées par l’entreprise en termes de construction de logements dans le pays. 

L’administrateur général de la Zone économique spéciale de Nkok revient sur les opportunités qu’offre ce pool gabonais d’industrialisation, et livre les perspectives qu’elle entrevoit dans l’avenir. 

Promoteur de la start-up « Un pour tous », il livre en quelques lignes sa compréhension de la problématique de l’entrepreneuriat.  

Le directeur général adjoint de la Communication à l’Agence nationale de la préservation de la nature (ANPN) du Gabon revient sur les enjeux de la préservation de l’environnement au Gabon et dans le monde, au moment où la COP 23 se tient à Bonn en Allemagne. 

Dans un entretien accordé à la Rédaction, le ministre de l’Economie revient sur les contours de l’emprunt obligataire de 200 millions de dollars réussi par le Gabon le 7 août 2017 sur le marché financier international et dévoile les affectations de cet emprunt.

Le ministre de l’Agriculture, de l’élevage en charge du Programme Graine, fait le point des assises agricoles de Libreville, parle de la réforme du programme GRAINE et des actions engagées pour donner au producteur les moyens d’être au centre du secteur agricole.

Dans cet entretien, le directeur général adjoint d’Averda aborde des questions que les populations se posent au quotidien sans toujours avoir de réponses satisfaisantes. Il s’étale également sur les méandres du contrat qui lie l’Etat du Gabon à l’entreprise dont les capitaux sont détenus à 70% par les Saoudiens et à 30% par les Marocains. Il ne manque pas d’évoquer les missions manquées de la société qui sont de transformer l’environnement gabonais incluant des retombées bénéfiques sur le plan économique et social du Gabon.

Dans cet entretien, le ministre de l’Agriculture, de l’élevage, chargé du programme Graine donne les raisons de la décision prise par le Conseil des ministres du 19 mai 2017, d'absorber certaines structures du secteur agricole par des agences. Pour Yves Fernand Manfoumbi, cela relève du souci du gouvernement de rationaliser les dépenses publiques et de rendre plus efficaces les différentes structures.

Avec une faible contribution au PIB gabonais, le secteur minier reste peu développé, malgré le potentiel. Actuellement, seul le minerai de manganèse est exploité de manière industrielle par la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), filiale du groupe français Eramet. L’exploitation de l’or est encore embryonnaire. Les gisements de fer, les réserves diamantifère, les quantités de métaux précieux et autres terres rares sont encore en phase d’études ou d’exploration.