Le processus a été acté par le ministère de la Promotion des investissements privés, du commerce et de l'industrie.

Le Gabon vient de franchir un palier supplémentaire dans le processus de mise en œuvre des règles de la loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique (AGOA).

C’est à la faveur d’une réunion présidée le 2 novembre 2017, par le secrétaire général du ministère de la Promotion des investissements privés, du commerce et de l'industrie, par ailleurs président du Comité national de l'AGOA (CONAGOA), Barthélémy Ngoulakia que la stratégie nationale sur l’AGOA a été adoptée.

Les acteurs du secteur privé ayant pris part à la rencontre ont saisi l’occasion pour émettre certaines inquiétudes, notamment sur le renforcement des capacités d’offres du Gabon, la protection des produits made in Gabon par des lois et la possibilité d’étendre les échanges commerciaux, voire après expiration de la loi sur l’AGOA en 2025.

Selon le ministère de la Promotion des investissements privés, du commerce et de l'industrie, l’adoption de la stratégie nationale de l’AGOA devra désormais laisser place aux actions concrètes pour permettre aux opérateurs économiques locaux de mieux bénéficier des avantages de cette loi et pouvoir exporter leurs produits sur le marché américain.

Pour rappel, l’AGOA est une loi américaine votée et promulguée en mai 2000 par le Congrès américain, sous l’égide du Président Bill Clinton. Elle offre aux opérateurs nationaux l’opportunité d'exporter leurs produits sur le marché américain. Au niveau du Gabon, le CONAGOA constitue l’instance instituée pour la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’AGOA.