C’est la matérialisation d’une promesse du chef de l’Etat, Ali Bongo lors de son allocution à la nation, au soir du 31 décembre 2017, doté le pays de cliniques mobiles. 

Le rêve prend forme. C’est le moins que l’on puisse dire. En effet, Denise Mekam’ne, ministre gabonais de la santé a, réceptionné, 4 cliniques mobiles, le 11 septembre dernier à l’Office pharmaceutique national. Cette offre vient ainsi renforcer l’offre de soins de santé au Gabon qui accusait de nombreuses carences. Et surtout, si l’on se réfère aux résultats de l’étude de MC Kinsey réalisée en 2013, qui révélait un taux de précarité élevé dans de nombreux foyers du pays, avec pour effet, la quasi-absence de prise en charge médicale dans certains départements.

Pour inverser cette tendance, Ali Bongo avait, lors de son traditionnel discours à la nation l’an dernier, promis la mise en circulation de cliniques mobiles, pour des soins de proximité. Une promesse qui est donc tenue. Ainsi, des camions médicalisés qui vont sillonner en permanence les départements sanitaires défavorisés du Gabon, afin d'administrer des soins de proximité mais aussi de qualité aux populations.

Occasion a ainsi été donnée au ministre de la Santé pour rendre un vibrant hommage à Ali Bongo pour qui, le secteur de la santé est un secteur prioritaire qui mérite de nombreux investissements pour le bien-être de tous les gabonais. Cependant, pour que l’offre de soin soit optimale, il est prévu, l’arrivée de 16 autres cliniques mobiles, dans les prochains jours. Destinées aussi à l’arrière-pays notamment, dans les coins les plus reculés où, « l’égalité des chances », a toute sa place.