C’est en présence d’Ali Bongo, président de la République gabonaise, que l’aéroport Léon Mba de Libreville, a reçu, le 30 août dernier, sa certification, répondant aux normes internationales en matière de sécurité de sûreté.

C’est au terme d’un processus qui aura duré deux ans que, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), a le 30 août dernier, certifié l’aéroport international Léon Mba, conforme « aux normes de sécurité et de sureté internationales ». Une grande avancée pour le Gabon qui devient ainsi, le premier pays en Afrique centrale et le neuvième en Afrique à recevoir cette certification.

«En notifiant la certification d’un aéroport international par voie d’information aéronautique, l’Etat déclare que l’aérodrome répond de manière satisfaisante à une importante norme de sécurité qui contribue à la réduction et à l’atténuation des risques pour la sécurité du transport aérien», a déclaré le directeur régional de l’OACI, Mam Sait Jallow.

Ainsi donc, l’OACI, par le biais du Comité directeur du plan régional de mise en œuvre complet pour la sécurité et l’aviation en Afrique (le plan AFI), a mis en place en 2016, un projet d’assistance à court terme, pour la certification d’un aérodrome dans chaque Etat africain. Un processus qui s’inscrit en droite ligne de la politique de développement serein et sécurisé des infrastructures, impulsée par le gouvernement gabonais.

Il est à noter que, l’OACI est l’agence des Nations unies spécialisée dans l’adoption et l’amendement des normes et pratiques recommandées visant à assurer le plus haut degré d’uniformité dans les règlements des procédures en matière de navigation aérienne.