A l’abandon depuis près de deux ans, les travaux des 2 000 logements sociaux de Bikélé devraient en principe connaitre une nouvelle reprise.

Initialement prévus pour être livrés en fin 2015, mais à l’abandon depuis deux ans, les travaux des logements sociaux de Bikélé vont reprendre. C’est l’annonce faite par une délégation du ministère de l’Equipement conduite par Ruffin Moutessayigoué, coordonnateur général de l’Unité de coordination de l’étude et des travaux (UCET), le 28 août dernier, sur le site de construction.

La délégation s’est entretenue avec les responsables des entreprises impliquées dans cette construction, pour fixer les dates de reprise des travaux et les délais de livraison qui doivent se faire dans les plus brefs délais. « Nous sommes ici, en vue de la finalisation et de la livraison à court terme, de des travaux de construction de 2000 logements sociaux. C’est pour cela, que les entreprises sont en train de se mobiliser et de se réinstaller, afin que des gabonais économiquement faibles soient relogés dans les meilleurs délais », a confié Ruffin Moutessayigoué.

Une décision qui, disons-le, entre dans le cadre de la politique d’aménagement et de rénovation urbaine des quartiers sous-intégrés de Libreville et de ses environs, en vue de reloger les personnes qui seront impactées par la construction des bassins versants de la Lowé, Terre nouvelle et Gué-gué.

Un pari qui peut être tenu selon, Joël Endoumou Minko, directeur technique de l’UCET, « nous avons la garantie, puisqu’il nous reste un reliquat de 5 milliards à la BDEAC, et que la date limite des tirages c’est le 14 octobre. Il faudrait donc, à tous prix que les entreprises soient sur le terrain, pour que la BDEAC constate et signe le décaissement pour la livraison des maisons ».