C’était dans le cadre de la deuxième édition de la conférence nationale du leadership féminin qui a eu lieu, du 15 au 16 juin dernier à Libreville.

Cette rencontre a constitué une occasion idoine pour les femmes leaders de réfléchir à la participation de la gente féminine gabonaise dans le développement du pays,  sous le thème, « leadership féminin, outil de changement et de développement de la société ». Un état des lieux de la situation de la femme dans la société pour une meilleure prise en compte de celle-ci dans le développement du pays a également été dressé.

« Il faut féliciter et apprécier l’initiative des organisatrices. Nous avons pris la ferme décision aujourd’hui, d’être les alliées des unes et des autres. Il faut une solidarité agissante des femmes pour pouvoir trouver et récupérer la place qui la nôtre dans la société gabonaise », a confié, Victoire Lasseni Duboze.

Les femmes leaders ont donc, pendant trois jours, passés au peigne fin, les maux qui minent  leur épanouissement dans la société, réfléchis sur les rudiments leur permettant de devenir de véritables actrices du développement du Gabon.Au sortir de ce temps de réflexion, la solidarité féminine, l’audace, la confiance en soi et la détermination, sont autant de valeurs que les femmes ont décidé de cultiver afin de relever les défis de l’égalité des genres.

Des réflexions qu’elles porteront auprès des pouvoir publics.

« C’est le plaidoyer que nous allons faire et déposer dans les différents organes et auprès du gouvernement. Nous allons désormais être comme des gendarmes qui vont regarder si les femmes sont suffisamment représentées dans les organes décisifs, dans les institutions, dans les partis politiques », a déclaré Laetitia Mebaley, porte-parole de la conférence nationale du leadership féminin.