Baptisés ‘’garantie du porte-feuille’’ et ‘’garantie individuelle’’, les deux modes de financement ont été présentés ce 5 juin au ministre des PME, Julien Nkoghé Bekalé par le représentant l’Agence française de développement (AFD) au Gabon, Laetitia Dufay.

Le ministre des Petites et moyennes entreprises (PME) et de l’artisanat, Julien Nkoghe Bekale a reçu, ce 5 juin 2018, en audience, la directrice de l’Agence française de développement (AFD), Laetitia Dufay. Outre le passage en revue par les deux personnalités du partenariat entre le Gabon et l’entité financière française, il a également été question de voir ensemble, les besoins exprimés par le Gabon dans le processus du développement des PME, de poser les jalons d un appui de l' A.FD et enfin, de la présentation de deux nouveaux produits de cette institution au membre du gouvernement.

Dans le cadre du financement des PME, Laetitia Dufay n’a pas manqué de faire le point de la situation au ministre Nkoghe Bekale. «Au Gabon, nous investissons déjà dans les PME grâce à un système de garantie bancaire. Nous avons des banques, avec lesquelles nous sommes en partenariat et qui proposent au PME des garanties pour obtenir leur crédit en lien avec un premier outil », a-t-elle soulignée. 

Considéré comme point d’orgue de cette rencontre, la directrice générale a saisi l’occasion de cet échange, pour présenter au membre du gouvernement, la nouvelle approche développée par l’AFD, afin de rendre son engament plus dynamique au Gabon. Il s’agit du financement des projets agricoles qui devrait également bénéficier aux PME évoluant dans le monde rural. 

Selon  Laetitia Dufay, ces deux modes de financement qui ont déjà fait leur preuve ailleurs, répondent à la nouvelle stratégie implémentée au Gabon. A savoir ‘’la garantie du porte-feuille’’ et ‘’la garantie individuelle’’. Ces deux approches, a-t-elle indiquée, devraient permettre à l’AFD de garantir, à travers ses banques partenaires  50% des crédits aux PME/PMI. « Nous, on continue à avancer dans la définition de ces projets  à la demande du ministère et d’ici la fin du moi, en début juillet nous allons donner concrètement la forme au projet », a-t-elle rassuré.

Une initiative qui a été saluée par le ministre Julien Nkoghe Bekale , dans ce sens qu’elle est appelée à apporter une plus-value aux PME, moteur indispensable de la relance de l’économie et de la lutte contre le chômage.