Sous la supervision du ministère du Travail, la direction générale de la Poste SA a organisée, ce 31 mai 2018, sur toute l’étendue du territoire national, l’élection des délégués du personnel.

Ce renouvellement intervient à la suite des décisions prises lors de la médiation de février dernier entre le Syndicat national des postiers (Synaposte) et la direction générale. Laquelle exigeait le nouvellement de la classe des délégués du personnel, en poste depuis près, d’une dizaine d’années.

Reparti en trois blocs collégiaux, cette élection comprenait une candidature chez «les cadres», deux chez les «agents de maitrise» et trois dans la catégorie des «les employés». Ce sont six postulants accompagnés de six suppléants qui concouraient pour huit places, dont quatre candidats élus avec leurs suppléants.

Pour la direction générale représentée par l’inspecteur Poste SA Makanga Jean-Christophe, «Cette élection est l’aboutissement d’une longue mission, au sortir de la médiation de février dernier entre la direction générale de la poste SA et le Synaposte. Où il avait été décidé entre autres points, l’élection des délégués du personnel à la Poste SA. Une décision que la Direction générale avait décidé d’exécuter, après le report du 30 mars », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que : «Les délégués du personnel de la Poste SA, seront élus pour un mandat de trois ans et devront tous être domiciliés à Libreville, au motif des réunions d’urgences et importantes. L’intérieur du pays tout comme les bureaux de vote de Libreville votent tous pour  les mêmes candidats».

Selon la direction générale, les délégués du personnel qui seront élus prendront une part active à toutes les activités de la Poste Sa. Notamment, au règlement intérieur. Ils présenteront à cet effet, tout ce qui est requête et demande du personnel à la direction générale. Aussi, ils contribueront au Comité permanent du Conseil économique et social, ainsi qu’au Conseil social, sécurité et travail afin « qu’ensemble nous puisons contribuer à mettre en place la stratégie qui a été décidée par le gouvernement et direction générale pour que  la poste puisse sortir des difficultés qu’elle connait actuellement.», a précisé Makanga Jean-Christophe. 

Par ailleurs, il est a souligné que le renouvellement des délégués du personnel de la Poste SA s’est tenue dans une atmosphère de grève des agents affiliés au Syndicat national des postiers (Synaposte). Ainsi pour certains agents en grève, l’élection n’a pas lieu d’être au regard de la tension qui prévaut depuis plusieurs mois déjà dans cette structure. Face à ces griefs, la direction générale a indiqué «c’est une portion des agents qui sont en grève, la grande majorité des employés sont à leurs postes de travail et nous avons le droit de travailler et de faire avancer le service ». Pour la bonne gouverne, les résultats de cette élection sont attendus pour ce 1er juin.