Placée sous le thème «la logistique et les marchés agricoles », la 13ième édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM-2018), organisée du 24 au 29 avril 2018 voit la participation d’une délégation gabonaise conduite par Patricia Taye, ministre délégué à l’agriculture.

Accompagné de plusieurs entrepreneurs nationaux, le ministre délégué à l’agriculture, Patricia Taye prend part à la 13e édition du Salon international de l’agriculture du Maroc (SIAM). Plateforme d’échanges et de partage entre plusieurs pays, il permet de nouer des partenariats et d’échanger autour des défis auxquels se conforte l’agriculture. 

Au cœur des échanges cette année, « la logistique et les marchés agricoles », un sujet au centre des enjeux de l’agriculture durable et résiliente,  illustre la dimension internationale du SIAM et l’évolution de la stratégie du Plan « Maroc Vert aujourd’hui » axé sur la commercialisation de la production agricole et les débouchés tant nationaux qu’internationaux.

Un rendez-vous du donner et du recevoir qui voit la participation de 1.400 exposants en provenance de 70 pays. Parmi eux, des entrepreneurs gabonais, représenté par l’entreprise agroalimentaire Exo-délices spécialisée dans la fabrique des chips (Crack-Crock), Nkira Cosmétiques, une petite entreprise qui fait dans la production des huiles essentielles à partir d’essence de la forêt gabonaise. Aussi, l’association Cri de femmes,  une fédération de transformateurs agricoles, la Reine de la papaye, et Matsi ma durembu, entreprise de fabrication artisanales des huiles de palme, d’amande et de coco.

Lancé dans la diversification de son économie, par cette participation, le Gabon entend profiter des expériences des pays dits agricoles pour à son tour, développé son agriculture. Aussi, le membre du gouvernement gabonais saisira cette opportunité pour multiplier les rencontres avec les différents acteurs du secteur agricole dans l’optique de nouer des partenariats.