Pour discuter des problèmes rencontrés dans les zones économiques spéciales et les zones industrielles des pays africains et pour comprendre le fonctionnement de la ZERP de Nkok, Madeleine Berre, ministre gabonais du Commerce et de l’industrie a reçu à son cabinet, son homologue guinéen, Boubacar Barry.

Pour comprendre le fonctionnement de la Zone économique à régime privilégié de Nkok, approfondir les échanges entre les deux pays, le ministre guinéen de l’Industrie, des petites et moyennes entreprises et de la promotion du secteur privé, Boubacar Barry, a été reçu ce 13 mars, au cabinet de Madeleine Berre, ministre gabonais de la Promotion des investissements privés, de l’entrepreneuriat national, des petites et moyennes entreprises, du commerce et de l’industrie. Une fierté pour Madeleine Berre, qui reconnait à travers cette visite, la réussite du projet ‘’ZERP’’ de Nkok.

« Vous inspirer de la ZERP de NKOK est une preuve supplémentaire de la réussite de ce projet. Pour cela, nous mettrons à votre disposition les outils nécessaires pour vous accompagner dans la mise en place de la Zone Industrielle de KOURIAH en Guinée », a confié à son homologue, Madeleine BERRE.

Outre cet apprentissage sur le fonctionnement et les missions de la ZERP, la visite de travail de deux jours de Boubacar Barry au Gabon, devrait aboutir sur la signature d’un protocole d’accord d’échanges et de renforcement de capacités entre l’autorité administrative de la ZERP de Nkok et l’autorité administrative du projet de la zone industrielle de Kouriah en Guinée.

Ce protocole d’accord participera à renforcer les échanges et capitaliser les pratiques et méthodes de traitement des problématiques auxquelles font face les zones industrielles et zones spéciales dans les pays d’Afrique subsaharienne. Il permettra aussi de comprendre les différentes interactions existant entre les institutions de la ZERP et ainsi, repartir armé pour faire face aux défis de la zone industrielle de Guinée.