La Confédération syndicale « Dynamique unitaire » a lancé une grève générale illimitée pour protester contre les réformes récemment initiées par ministre de la Fonction publique, Jean Marie Ogandanga.

Suite à l’expiration de leur préavis de grève déposé le 1 mars sur la table du Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngonde, et auprès des ministres du Travail et la Fonction Publique, Carmen Ndaot et Jean Marie Ogandanga, la Confédération syndicale « Dynamique unitaire » a lancé une grève générale illimitée le 9 mars 2018. Les principaux points d’achoppement concernent les réformes relatives au paiement au 30ème et à l’avancement au mérite annoncées lors du Conseil des ministres du 23 février dernier. 

La Dynamique unitaire s’insurge également contre les reformes sur la pension retraite (60 à 63 ans), la violation des libertés et des droits syndicaux, l’augmentation des prélèvements de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) et la cherté de la vie perceptible par la hausse des prix du carburant, du kilowattheure d’électricité et la redevance audiovisuelle. A ces différentes revendications viennent se greffer le paiement de la prime d’incitation à la performance (PIP) du deuxième trimestre 2015, et la situation administrative de la main d’œuvre non permanente.