En attendant la fusion des bourses des pays d’Afrique centrale, la Commission des marchés financiers du Cameroun et la Cosumaf définissent les conditions de leur coexistence jusqu’au 30 juin 2019. Les différentes parties ont consigné, dans une convention, les procédures à appliquer durant cette période de transition devant aboutir à une bourse de valeurs unique de la région Cémac.

C’était à la faveur d’une conférence de presse organisée par Imagine-Gabon, le 14 avril 2018.

Le Centre régional d’assistance technique pour l’Afrique centrale (Afritac – centre), organise un atelier de renforcement des capacités administratives des hauts responsables budgétaires de l’Afrique centrale, à Libreville.

Le premier ministre gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet a reçu à son cabinet, le 10 avril 2018, le bureau exécutif de la Confédération patronale gabonaise (CPG), pour discuter de l’apurement de la dette intérieure.

Le 9 avril dernier, la filiale gabonaise de l’institution bancaire internationale, United Bank of Africa (UBA) a lancé une campagne dénommée « Epargne Jackpot » dans le but d’inciter davantage les ménages à épargner et d’avoir des comportements économiques rationnels.

Avec le soutien de la Banque africaine de développement (BAD), le ministère de l’Agriculture est en train de se donner les moyens de pouvoir  promouvoir l’entrepreneuriat agricole et l’agrobusiness au Gabon, afin de mieux lutter contre le chômage, et améliorer le rendement agricole dans le pays.

Le 9 avril dernier, le vice-président de la République gabonaise, Pierre-ClaverMaganga Moussavou, a reçu en audience, des hommes d’affaires espagnols pour discuter de la construction de deux usines de recyclage des ordures ménagères.

Les participants à cette rencontre ont discuté de plusieurs sujets, parmi lesquels ceux relatifs aux causes profondes et immédiates de la violence entre agriculteurs et éleveurs en Afrique centrale. 

Le président de la Confédération patronale gabonaise (CPG), Alain Bâ Oumar, dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Jeune Afrique, apprécie la décision prise récemment par les autorités en vue de régler les dettes contractées auprès des entreprises. Tout comme il revient sur les réformes qu'il juge nécessaire pour améliorer le climat des affaires.

Reçu ce 10 avril par le premier ministre gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet, l’administrateur représentant les pays du groupe II du FMI, Daouda Sembene a encouragé le Gabon à poursuivre les reforme structurelles pour attirer les investisseurs et maitriser les dépenses publiques.