Axée sur le thème : « La transformation numérique des métiers de la mine au Gabon », cette rencontre se déroulera ce 13 octobre 2018 à l'Institut Français de Libreville. 

Lors de la concession de CIM Gabon au groupe marocain Cimaf, celui-ci, avait annoncé la construction d’une usine de clinker. Plus d’un an après, le projet est toujours au point zéro.

Le projet minier polymétallique Maboumine, conduit par Eramet près de la ville de Lambaréné à l’ouest du Gabon, n’est plus qu’à quelques pas de la reprise. Mis en stand-by en 2015 suite à la décision du groupe français de suspendre tous ses grands projets, le gisement pourrait être relancé par China Molybdenum, via sa filiale CMOC International. 

Depuis de nombreux mois, le Gabon travaille à la révision de son code minier qui a finalement été adopté au conseil des ministres du 21 juin dernier, après examen au conseil d’Etat.

La Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog- Filiale du Groupe Eramet), vient d’annoncer une production trimestrielle de minerai supérieure à 8% au  premier trimestre 2018, comparativement à celle du premier trimestre 2017. 

Une délégation des responsables de la société canadienne en gestion économique et financière (SOCAGEF), a récemment été reçue par le ministre des Mines, Christian Magnagna.

L’annonce est de l’entreprise Managem Gabon, à l’occasion d’une récente rencontre avec les populations d’Eteke et les responsables administratifs de la province de la Ngounié.

Plus de 70 participants, dont des négociateurs nationaux principaux africains et des experts mondiaux en matière de contrats sur les ressources naturelles, d’investissement, de fiscalité et d’instruments financiers, viennent de se retrouver à Libreville pour le 4ème atelier sur les négociations économiques internationales.

L’entreprise mise sur l’entrée des Chinois dans son capital afin de réaliser la deuxième partie de son programme d’exploitation.

Suite au contexte mondial favorable, la production du manganèse gabonais a augmenté de plus de 44%, au cours de l’année 2017.

Cette disposition a été présentée la semaine dernière, par le secrétaire général du ministère des Mines de Guinée Equatoriale, Santiago Mba Eneme, à Christian Magnagna, le ministre gabonais des Mines.