Une mission d’experts séjourne à Libreville du 11 au 15 septembre, aux fins d’aider le pays à adhérer au Processus de Kimberley. 

En hausse de 31% par rapport à la même période l’an dernier, cette performance caractérise les fondamentaux de cette entreprise qui a une filiale au Gabon.

Le plan de réintégration de ce pays au sein de l’initiative a été présenté à Malabo lors d’une session de formation des organisations de la société civile.

Cela, grâce un contexte extérieur favorable marqué par la hausse des prix, et par une reprise de l’activité du manganèse, dont la production nationale a fortement progressé de 22,3%.

L’inauguration officielle le 8 mai dernier, de l’usine de traitement de manganèse de la société Nouvelle Gabon Mining, par le président de la République, Ali Bongo Ondimba procède de cette détermination.

Le président de la République gabonaise a procédé à l’inauguration officielle de l’usine de cette entreprise qui devrait porter sa production annuelle à environ 2 millions de tonnes de manganèse lors de la deuxième phase de développement. 

Cette performance traduit l’embellie retrouvée peu à peu dans la production et la commercialisation du manganèse grâce notamment à la remontée des cours et la forte demande asiatique.