C’était au cours d’une visite, ce jeudi 19 octobre 2017, sur le site de cette PME gabonaise, située à Okolassi, à 35 km de Libreville.

L’objectif de cette visite, selon les sources du ministère, consistait pour le ministre de l’Eau et de l’Energie, Patrick Eyogo Edzang, de toucher du doigt, l’expertise de la Gabonaise d'Energie, spécialisée dans la fabrication de transformateurs électriques

Selon les mêmes sources, cette action rentrait dans le cadre normal de ses missions régaliennes, en sa qualité de membre du gouvernement, ayant la charge de ce secteur. « Je suis agréablement surpris du savoir-faire de cette entreprise, vous savez qu’en tant que ministre de l’eau et de l’Energie il est également de mon devoir de rencontrer les acteurs du secteur, et je crois que M. Bibang a fait ses preuves dans ce secteur » a-t-il confié.  

Spécialisé dans les domaines de l'énergie, du BTP et des services, après avoir fait  leur classe dans le réseau électrique, c’est en 2014 que le groupe EDF Toutelec met sur pied le site de 40ha dédié à la fabrication de transformateurs électriques. 

« Nous sommes les premiers fabricants de transformateurs dans la sous-région et nous osons espérer que demain sera meilleur parce que on est quand même dans un domaine qui n’est pas sensé subir la crise », exprime le PDG, Parfait Duffy Bibang. 

Si l’entreprise a su se créer un marché autant international que local, à travers les sociétés pétrolières de la capitale économie (Port-Gentil) et la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), Parfait Duffy Bibang a profité de la visite du ministre de l’Eau et l’Energie pour exprimer une ambition majeure.

Il s’agit notamment de l’apport du gouvernement pour une certaine préférence nationale. « Nous attendons un peu quelques exclusivités, ça ne fait pas de mal de protéger ce que les gabonais savent faire aujourd’hui et rassurez-vous quelques contrats permettront à ce que nous puissions multiplier par quatre le personnel que nous avons aujourd’hui », a-t-il précisé. 

Un appel qui a d’ailleurs été entendu par le membre du gouvernement qui a reconnu le rôle de l’Etat dans l’accompagnement des initiatives privées. Un rôle qui devrait être d’autant plus concret et accru, à l’heure de la relance de l’économie nationale. 

« Il y a également des marchés qui peuvent être solutionnés dans le développement de l’eau et de l’énergie et ils doivent avoir leur place. On doit leur réserver une place de choix, de sous-traitance parfois et même de leader, de tête de prou si jamais ils en ont la possibilité », reconnait le ministre de l’Energie. 

Première entreprise de la sous-région d’Afrique centrale à fabriquer, réparer et à faire la maintenance des transformateurs électriques HT-BT de 50KVA à 60 MVA,  la Gabonaise d’Energie compte118 salariés pour une production d’environ 1000 transformateurs par an. 

En trois ans d’existence, elle a obtenu trois reconnaissances internationales. Un prix de l’innovation technologique et de la coopération, décerné à Casablanca en février 2015 par le groupe AttijariwafaBank, deux trophées à Francfort en Allemagne, du groupe Business initiative direction (BID), mondialement connu pour ses actions de management et sa culture de la qualité, l’un récompensant la qualité de manager de son P-DG, Parfait Duffy Bibang et l’autre, ses innovations technologiques.