Le pays entend se positionner comme un partenaire privilégié du continent africain dans le secteur énergétique

La République de l’Inde envisage de booster ses investissements en Afrique, dans le secteur énergétique. A l’occasion de l’African Utility Week en Afrique du Sud ayant attiré plus de 45 entreprises indiennes, le PDG de la Chambre de commerce indienne (Rajeev Singh) a affirmé la volonté de son pays de conclure de nouveaux partenariats avec les pays africains dans le secteur énergétique.

Selon les propos du responsable, relayés par Engineering News, l’Inde souhaite se placer sur toute la chaîne de la production énergétique en Afrique, « de la fourniture de fils galvanisés, aux onduleurs solaires et aux générateurs d’eau ». A l’en croire, l’Inde dispose de l’expérience et des ressources nécessaires pour aider l’Afrique à développer son secteur énergétique, fort de sa position de troisième producteur et consommateur d’énergie au monde. 

Pour M. Singh, l’Afrique doit multiplier ses investissements dans les énergies renouvelables, plus précisément le solaire, l’éolien et la biomasse. Avec une consommation d’énergie estimée à 1/5 de la moyenne mondiale, le responsable estime que le continent doit renforcer son réseau de distribution encore basé à 80% sur les combustibles fossiles.

Pour aider l’Afrique à relever le défi de son développement énergétique, l'Etat indien a préconisé une plus grande implication du secteur privé dans les investissements relatifs à la production, à la distribution et à la consommation de l'énergie.