Selon des sources proches du dossier, la reprise des travaux est prévue d’ici le mois de septembre 2018.

Après de nombreux mois d’arrêt, faute de moyens pour les financer, les travaux du chantier de construction du barrage hydroélectrique électrique du FE2 sur les chutes du fleuve Okano fleuve à Mitzic, pourraient reprendre avant le début du quatrième trimestre de l’année en cours. 

L’accord a été signé, il y a quelques jours, entre le Président directeur général de TBEA, Fan Yonglong et le directeur général du Fonds gabonais d’investissement stratégique (FGIS), Serge Mickoto, sous la supervision du ministre de l’Eau et de l’énergie, Patrick Eyogo Edzang.

« Cette signature relance aujourd’hui, le projet de FE2, il va donner un souffle nouveau pour une voire deux provinces étant donné que les mégawatts escomptés sont de l’ordre de 36. Ce qui représente un potentiel énergétique très important », a déclaré Patrick Eyogo Edzang. 

Des équipes sont donc à pied d’œuvre à Mitzic pour la matérialisation de ce projet. Leur travail consiste à réaliser des études de faisabilité ainsi que le point des investissements déjà réalisés.Notons que ce projet vise à approvisionner en énergie, les provinces du Woleu-Ntem, du Moyen-Ogooué et de l’Estuaire.

Cette reprise serrait consécutive aux instructions des plus hautes autorités, pour la relance de ce chantier. Le 19 décembre, le ministre de l’Energie, Patrick Eyogo Edzang est allé s’enquérir de la situation de ce chantier. Au terme de cette sortie, il avait décliné toute sa détermination à relancer.

«En tant que ministre de l’Energie, j’estime que ce projet structurant pour une, voire deux provinces, doit être absolument remis sur les rails», avait-il déclaré à la presse. Avant d’ajouter «Sur instruction des plus hautes autorités, j’ai dû me repencher sur ce dossier. Et, me pencher sur les voies et moyens pour trouver une solution».