La direction générale de l’entreprise assure les usagers continueront d’être servis, suivant un service minimum mis en place par les agents en grève. 

A la suite de la reprise de la grève des agents de la Société d’eau et d’énergie du Gabon (SEEG) affiliés au Syndicat national des travailleurs du secteur eau et électricité (SYNTEE+), la direction générale de l’entreprise a annoncé dans un communiqué la continuité des services. 

« Suite à la reprise du mouvement de grève observé pale SYNTEE+, depuis le 6 novembre 2017, le fonctionnement des agences est perturbé. Toutefois, les clients peuvent acheter leurs unités EDAN auprès de leurs revendeurs habituels et de procéder au paiement de leurs factures au moyens électroniques usuels. (…) Un service minimum est toutefois mis en place pour assurer la continuité du service », rassure le communiqué paru lundi 6 novembre 2017

Un soulagement pour les usagers de cette entreprise qui, à l’annonce de cette grève, pensaient à un arrêt total des activités dans cette entreprise. Ce qui allait conduire à des coupures d’eau et d’électricité quotidiennes.