Pour répondre à la problématique de desserte en eau dans la ville de Ndendé, le ministre de l’Eau, Eyogo Edzang, a inauguré un château d’eau d’une capacité globale de 360m3, le 3 janvier dernier. 

Adopté le 22 décembre à Brazzaville, ce texte communautaire définit les mécanismes de résolution pacifique des différends liés à la gestion des cours d’eau frontaliers et la participation de la population riveraine dans la gestion durable de ces ressources. 

Après avoir obtenu satisfaction sur certains points auprès de la direction générale, les syndicalistes ont décidé d’élargir le service minimum à d’autres agences. 

La direction générale de l’entreprise assure les usagers continueront d’être servis, suivant un service minimum mis en place par les agents en grève. 

Après l’expiration d’un préavis de grève qui courait jusqu’au 1er novembre, les agents de la SEEG affiliés au SYNTEE+ sont entrés en grève, avec un service minimum à Libreville et dans les grandes villes du pays. 

Le ministre de l’Eau et de l’énergie multiplie les contacts pour trouver d’autres partenaires afin d’assurer la production et la distribution de l’eau potable dans le pays. 

L’entreprise a décidé de rationner l’approvisionnement en eau potable à Libreville afin d’assurer un minima aux populations jusqu’en septembre.

Une nouvelle station de pompage et de traitement d’eau potable a été construite dans le deuxième arrondissement de ce département