C’est dans ce cadre que Libreville a récemment abriter un atelier axé sur ‘’l’appui au projet E-gouvernement’, avec l’appui de la Banque mondiale. 

Pour un meilleur suivi des personnes physiques et morales dans l’administration publique et pour une réelle et optimale utilisation des TIC, le gouvernement gabonais, avec l’appui de la Banque mondiale, entend mettre en place, le projet E-gouvernement. C'est donc tout l'intérêt de l'atelier organisé récemment à Libreville, et axé sur le processus de finalisation du mécanisme d’identification des activités à intégrer dans la politique numérique du gouvernement et les perspectives de développement du secteur. 

Durant cet atelier qui à connu participation de plusieurs experts venus de divers horizons parmi lesquels, les Emirats-Arabes-Unis, le Cap-Vert, la Malaisie et d’Asie du sud, ces éminences, chacun à son niveau a tenu à apporter sa pierre à l’édifice Gabon numérique.

Selon Edwige Betha, ministre délégué de l’Economie «L’atelier auquel vous avez bien voulu participer est l’aboutissement d’un processus de consultation et de concertation que le Gabon a initié depuis près d’un an avec la banque mondial. Il constitue une tribune idéale pour nous familiariser avec le concept E-gouvernement et pour lui donner un contenu, en fonction de nos priorités dans divers champs d’application du Gabon numérique.», a-t-elle confiée. 

Sont prioritairement concernés par cette modernisation, l’ensemble des secteurs sociaux du Gabon et le secteur économique dans le but de construire un système d’informations fiables. Le gouvernement entend ainsi progressivement introduire cet outil ce, d’autant plus que nombreux sont les agents publics qui ne maîtrisent pas toujours les rudiments du numérique.

Cela suffira-t-il à combler cet énorme fossé entre les agents publics et le numérique, la question reste entière. Toutefois, l’on ne peut que se réjouir de cette initiative que le gouvernement compte étendre à toute l’administration publique pour une meilleure gestion des données administratives.