Dans un communiqué de presse, l’entreprise donne un certain nombre d’éclaircissements sur sa situation actuelle. 

Azur Gabon précise que Jean Bruno Obambi « n’est pas actionnaire d’Azur Gabon. Il n’est qu’un des directeurs du groupe Bintel ». Celui-ci a, le 8 novembre 2017 à Dubaï, signé la note de service n°75/DG/DARHG portant désignation des intérimaires au poste d’administrateur général de la société USAN Gabon en remplacement de J.M Kringer Vane. Le 10 novembre, le concerné adressait à Jean Bruno Obambi sa lettre de « démission », disant avoir pris acte des deux décisions du Conseil d’administration de Bintel Ltd. « La présente est pour présenter au Conseil d’administration de Bintel, ma démission qui prend effet immédiatement puisque je vous enjoins de distraire le terme suspension du contrat et le remplacer par celui de fin de contrat », avait-il indiqué.

Alors que dans sa lettre de restitution des effets d’Azur Gabon, il avait justifié sa démission par « une vision et un mode de gestion diamétralement opposés à [ses] valeurs », le communiqué d’Azur Gabon affirme que Kringer Vane « a vu son contrat suspendu par le Groupe Bintel suite à son incapacité de trouver des solutions de gestion efficaces de la situation de grève qui perdurait »

« Les employés d’Azur Gabon ont sollicité l’intervention du groupe Bintel pour trouver une solution, devant les revendications des travailleurs et surtout le mutisme de Monsieur Jonas Vane Kringer », poursuit le communiqué. Ajoutant que « le groupe a décidé de suspendre son contrat pour permettre la reprise des activités et de vérifier les accusations de mauvaise gestion et de détournement de fonds portés contre monsieur Jonas Vane Kringer ».

Le communiqué ne dit pas si Kringer Vane sera poursuivi pour répondre des accusations portées contre lui. Il indique par contre qu’« Azur Gabon n’est pas en liquidation judiciaire ». « Les difficultés financières de la filiale au Gabon vont être résolues », dit-il. Des actions seraient menées pour « la restructuration de la société, grâce à un plan de relance impliquant les employés eux-mêmes, les négociations très avancées avec l’Etat Gabonais, les fournisseurs et  les partenaires financiers ».

Dans un autre communiqué, Azur Gabon fait part de la signature le 17 Novembre 2017 à Londres, d’un accord de partenariat avec le groupe Lycatel (Lycamobile) pour développer leurs opérations en Europe et en Afrique. Par cet accord, Lycamobile mettra son expérience au service d’Azur via « le développement du trafic international et le financement des besoins en trésorerie et le déploiement de la 4G en RCA, de la 3G & la 4G respectivement au Gabon et au Congo ». « Une délégation du Groupe Lycatel devra se rendre dans les prochains jours au Gabon, au Congo et en RCA pour le lancement opérationnel de ce partenariat », indique le communiqué.