Les travaux de ce programme soutenu par la Banque mondiale visant à renforcer le Système national d’information sanitaire (SNIS) viennent de faire l’objet d’un atelier de restitution.

Tenus en d’août, septembre et octobre 2016, les travaux de la cartographie des structures sanitaires du Gabon, sur lesquelles devrait s’appuyer le projet de renforcement du Système national d’information sanitaire (SNIS), viennent de connaitre leur aboutissement avec un atelier de restitution tenu à Libreville lundi 19 juin 2017.

Les conclusions de ces travaux visent, à terme, « à mettre en place, à travers un environnement numérique, un système d’information de santé basé sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication », a expliqué le secrétaire général du ministère de la Santé, Léonard Assongo.

L’enquête menée dans le cadre de cette étude intègre la cartographie des structures sanitaires du pays, pour établir un état des lieux, des équipements, des usages et perceptions des TIC, sur l’ensemble des régions sanitaires que compte le territoire national.

Evalués à près de 33,6 milliards FCFA, ce projet e-Santé a pour finalité d’améliorer la rapidité et la disponibilité des informations pour appuyer la prestation et la gestion des services de santé publique. Il devrait également permettre de favoriser le développement et le déploiement d'applications et de services de e-Santé et TIC ; de développer et déployer un nouveau SNIS ; de maximiser l’utilisation des TIC afin de répondre aux besoins du personnel et des systèmes de santé. Il permettra enfin le développement d'un dossier médical électronique national ainsi qu’un soutien à la décision clinique.