Le marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), sera très animé ce 5 juillet 2017.

En même temps que le Gabon, trois autres des six pays de cet espace communautaire, à savoir le Cameroun, le Congo et la RCA, y émettront des titres publics pour tenter de lever une enveloppe globale de 28 milliards de francs CFA.

Evidemment, le plus gros demandeur de la séance d’adjudication du 5 juillet 2017 est le Gabon, qui ambitionne de lever 11 milliards de francs CFA, au moyen d’une émission de bons du Trésor assimilables (BTA) d’une maturité de 26 semaines. Idem pour la RCA, qui tentera d’engranger 4 milliards de francs CFA.

Le Trésors publics camerounais et congolais, quant à eux, tenteront de lever respectivement 5 et 8 milliards de francs CFA, par émission de BTA d’une durée de maturité de 13 semaines.

Selon les statistiques de la BEAC, depuis le lancement du marché des titres publics en novembre 2011, les Etats de la Cémac ont déjà mobilisé près de 4000 milliards de francs CFA.

Ce marché des capitaux est devenu plus dynamique depuis 2015, avec les difficultés de trésorerie auxquelles font face les pays de la CEMAC, du fait de la baisse des cours mondiaux du pétrole brut, richesse qui constitue la principale source de recettes pour au moins quatre pays (Gabon, Tchad, Congo, Guinée équatoriale) de cet espace communautaire.