C’est sous le thème «l’industrialisation dans l’espace francophone : enjeux et défis»,  que Madeleine Berre, la ministre des Investissements privés a ouvert les travaux de la 3ème édition de la conférence annuelle du Réseau international des agences francophones de promotion d’investissements (RIAFPI), le 19 avril dernier. 

Placée sous le thème «l’industrialisation dans l’espace francophone enjeux et défis»,  cet événement a pour objectif «de parvenir à formuler des recommandations claires qui constitueront un plaidoyer pour le RIAFPI auprès de ces Etats membres respectifs», a déclaré Emmanuel Essis, le président du RIAFPI. Autre point exploré, la nécessité d’aller vers l’industrialisation, les atouts et les potentialités des pays francophones, ainsi que les obstacles à cette industrialisation.

Pour Madeleine Berre, cet événement cadre «parfaitement avec la vision du Gabon de relever le défis de l’industrialisation, à travers la mise en place du Plan de relance économique dont l’un des pans importants se trouve être la diversification de l’économie». Notons qu’au nombre des ambitions du pays, dans ce secteur, le Gabon envisage d'être dans le Top 5 des pays offrant un environnement économique favorable aux investissements directs étrangers. « L'ANPI est donc notre outil phare pour séduire et attirer le plus grand nombre d'investisseurs », a ajouté Emmanuel Essis.

Pour rappel, le RIAFPI a été créé en 2014 à Abidjan, en Côte d'Ivoire avec pour objectif d’établir un cadre de concertation, d'échanges, de coopération et de solidarité entre différentes agences de promotion des investissements.