C’est le nouveau mécanisme mis en place par le gouvernement pour reprendre et achever les travaux de construction des logements sociaux à l'arrêt, depuis plusieurs mois.

L’épineux dossier de la construction des logements sociaux au Gabon était au centre des échanges, le 19 mars dernier, entre Madeleine Berre, la ministre de la Promotion des investissements privés, et les opérateurs privés dudit secteur. Les détails de cette rencontre s’articulaient autour de la mise en place d’un Partenariat public-privé (PPP), en vue de la reprise et l'achèvement des travaux de construction des logements sociaux, à l'arrêt depuis plusieurs mois.

De manière concrète, il s'agit de passer d'un financement public assuré auparavant par l'Etat via la Société nationale immobilière (SNI), à un financement privé garanti par le secteur privé. Pour la matérialisation de ce nouveau mécanisme, un groupe de travail a été mis en place par la ministre Berre. Il est constitué des opérateurs privés, tels que Jean-Claude Baloche, Président directeur général de la Socoba et Abdelaziz Yaaqouri, directeur général de l’Union gabonaise de banque (UGB) d’une part, et l’État à travers la Caisse des dépôts et consignations (CDC), l'Agence nationale de l'urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre (ANUTTC) et la Société nationale immobilière (SNI), d'autre part.