C’est ce que révèle la banque centrale de cet espace communautaire, qui ne prend pas en compte les opérations de BGFIBank, un des pionniers dans ce domaine. 

Au sein de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), les transactions effectuées via les cartes bancaires prépayées se sont élevées à plus de 30 milliards FCFA au cours de l’année 2016, a récemment révélé la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Cela équivaut à 868 294 transactions internationales effectuées au sein de la zone CEMAC. 

Des données qui montrent que le recours au paiement par cartes bancaires prépayées est de plus en plus fréquent dans cet espace de près de 30 millions d’habitants. La principale raison serait son aspect pratique pour les utilisateurs. Ce qui pousse d’ailleurs les banques à mettre tout en œuvre pour que ce système soit à la disposition de la clientèle. L’on estime aussi que cela contribue à limiter la circulation d’importantes quantités de monnaie fiduciaire. 

Il faut cependant noter que ces résultats sont normalement plus importants car les statistiques publiées par la BEAC ne mentionnent pas les performances de BGFIBank, un des pionniers dans ce domaines avec près de 50 000 utilisateurs actifs. La banque centrale n’a pas considéré ces données en raison de la fraude massive donc l’établissement financier avait été victime au milieu de l’année 2017.