Les indicateurs ont affiché une certaine flexibilité au cours des six premiers mois de l’année. 

Au premier semestre 2017, l’activité du secteur des assurances a été morose. Le chiffre d’affaires consolidé a régressé de 14,9% à 51,36 milliards FCFA, par rapport à la même période en 2016, indique la note de conjoncture de la Direction générale de l’économie.

La contraction du volume des primes notamment, dans la branche non-vie est liée en grande partie à la volatilité des affaires, eut égard aux difficultés financières des clients. S’agissant toujours de cette branche, durant la période de référence, les émissions ont décru de 18,6% à 41,58 milliards FCFA.

Le recul de l’encaissement des primes a été plus important sur les produits classiques : l’assurance Total transports-off-shore (-24,2% à 11,43 milliards FCFA), l’automobile (-14,9% à 10,74 milliards FCFA), l’assurance maladie-assistance (-8,4% à 9,59 milliards FCFA) et l’incendie  (-23,8% à 6,38 milliards FCFA). Cette branche a englobé 81% du total des émissions du secteur.

Quant à la branche-vie et capitalisation, représentant 19% des primes du secteur, elle a enregistré une embellie de son activité. Le chiffre d’affaires a augmenté de 5,7% pour se situer à 9,78 milliards FCFA au premier semestre 2017.

Cette évolution a été soutenue par la collecte positive des primes sur les produits « capitalisation et décès » qui ont progressé respectivement de 21,1% à 6,13 milliards FCFA  et de 6,1% à 3,49 milliards FCFA.

La répartition des parts de marché par compagnie laisse indiquer que les groupes OGAR, NSIA et la Société AXA détiennent l’essentiel des primes et représentent 71% du marché en termes de chiffre d’affaires.

Pour ce qui est des commissions versées aux courtiers, elles se sont contractées de 6,9% à 5,86 milliards FCFA au premier semestre 2017, en liaison avec le recul du nombre de nouveaux contrats.

Cette contraction a également été observée dans la branche non-vie, 6,1% pour s’établir à 5,53 millions FCFA au premier semestre 2017. Parallèlement, les commissions versées pour le compte des activités Vie ont baissé de 23,6% à 227 millions FCFA au premier semestre 2017.