L’institution financière internationale scrute la gestion de ses derniers déblocages de fonds à l’endroit du pays.

La ministre du Travail, de l'emploi et de la formation professionnelle, Carmen Ndaot, a reçu en audience le 7 novembre 2017, Harisoa Rasolonjatavo, chargé du projet de développement des compétences et de l'employabilité (PRODECE), et Ali Saana, assistant technique international, représentant la Banque mondiale.

L'unique point inscrit à l’ordre du jour concernait le bilan sur le prêt de 57 milliards FCFA obtenu par le Gabon, approuvé par le conseil des administrateurs de la Banque mondiale, pour développer les compétences des jeunes et créer des emplois.

Le Projet d’appui au développement des compétences pour l’employabilité est axé sur l'accélération de la croissance, la réduction du chômage et la lutte contre la pauvreté au Gabon.

Il vise également l’amélioration et l’augmentation de l'offre de formation professionnelle dans les principales branches d'activité en expansion. Le projet soutient aussi le développement des compétences des jeunes sans emploi et la création de formations en entrepreneuriat.

Le projet a trois volets. Le premier vise à renforcer l'efficacité des établissements de formation professionnelle grâce à une meilleure gouvernance du système de formation. Il favorise les relations avec le secteur privé.

Le deuxième volet est axé sur le développement des compétences et la formation à l'entrepreneuriat des jeunes au chômage. Tandis que le troisième volet appuiera le renforcement des capacités institutionnelles du ministère de la Formation professionnelle et de l’Insertion des jeunes, et d'autres organismes d'exécution.