Soutenu par l’Institut gabonais de finances islamiques (IGAFI) en partenariat avec le cabinet international IFAAS, ce second séminaire animé par l’expert en finance islamique Ajdir Boudkeur vient en appui à celui organisé à Libreville en décembre 2017.

BBS, l’Ecole supérieure des métiers de la banque vient mettre 170 jeunes cadres sur le marché de l’emploi.

La valeur globale des transactions de monnaie mobile en Afrique subsaharienne a atteint 19,9 milliards de dollars en 2017, soit une progression de 14,4% par rapport à 2016, selon un rapport de l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie mobile (GSMA).

Avec cette nouvelle configuration, le groupe entend désormais diriger ses filiales par groupe de pays avec des réalités quasi-spécifiques.

Une ambition s’inscrit dans le cadre de sa stratégie africaine pour l’année 2018, indique l’institution financière marocaine.

Tous les indicateurs portent à croire que 2017 aura été une bonne année, après un exercice 2016, où les résultats consolidés du groupe bancaire africain avaient bondi de 31%, à 39 milliards FCFA.

De sources proches du groupe bancaire gabonais, indiquent l’information selon laquelle, «la banque BGFI [...] étudierait la reprise de 11,2 % du capital du groupe Eramet, actionnaire majoritaire de la Comilog au Gabon, serrait tout simplement erronée, indique le site d’informations afrik.com.

Le groupe bancaire panafricain, United Bank for Africa (UBA) Plc et la banque chinoise China Development Bank (CDB), ont annoncé ce 27 février 2018, la signature d’un accord de prêt de 100 millions de dollars pour financer le développement de petites et moyennes entreprises (PME) en Afrique.

L’institution financière gabonaise devient ainsi la première banque de la zone Cémac à obtenir cette distinction.

Cette action a été organisée sous l’égide du concept BGFIDay dans le cadre de sa 3ème édition, et mise en œuvre par les filiales de BGFIBank.