Du 14 au 15 septembre 2017, les membres du gouvernement sous la houlette du président de la République, Ali Bongo Ondimba sont en conclave dans la localité du Cap Estérias, à la faveur d’un séminaire gouvernemental. 

Après Franceville en 2014 et Pointe Denis en 2015, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, et l’équipe gouvernementale se sont retranchés au Cap Estérias, pour plancher sur un certain nombre de dossiers relatifs à la gouvernance du pays.

L’objectif de cette rencontre, au même titre que les précédentes, était de s’approprier la feuille de route établie par le chef de l’Etat. Laquelle sert de bréviaire à l’action gouvernementale, avec au cœur de son action, le bien-être et les préoccupations des Gabonais.

Tout en rappelant les priorités du gouvernement remanié le 21 août dernier, à savoir la mise en œuvre des actes du Dialogue politique et l’apaisement du climat social à travers la redynamisation du dialogue avec les partenaires sociaux, le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet a attiré l’attention sur l’importance de la cohésion et de la cohérence de l’action gouvernementale.

Comme pour s’arrimer au principe selon lequel, la répétition étant la mère des sciences, Emmanuel Issoze Ngondet a une fois de plus procédé à la présentation des instruments devant permettre la matérialisation du Plan de relance de l’économie (PRE).

Il s’agit entre autres du processus de budgétisation par objectif de programme, de la nouvelle gestion des ressources humaines et de la réforme de l’Etat.

Tout compte fait, les attentes du président de la République sur ce conclave sont importantes. Lors de son discours d’ouverture, il a souhaité « qu’au sortir de ce séminaire, les Gabonais puissent rapidement apprécier une équipe de serviteurs dynamiques, doués, déterminés et prêts à relever les nombreux défis de la société en mutation qu’est le Gabon d’aujourd’hui ».