Les assises pour la redynamisation de l’agriculture se sont tenues à Libreville du 28 juin au 1er juillet 2017. Ces assises ont mis l’accent sur la redynamisation de l’agriculture et l’accélération du programme Graine pour la souveraineté alimentaire.

C’est l’une des résolutions des assises agricoles qui se sont tenues du 28 juin au 1er juillet 2017.

La série d’initiatives engagées par le gouvernement procède de cette volonté nourrie de redonner au secteur agricole, son lustre d’antan.

Le ministre de l’Agriculture a listé des engagements du gouvernement pour la redynamisation de l’agriculture.

Avec l’adoption de nouvelles stratégies d’investissements et le recours massif aux financements extérieurs, la nouvelle feuille de route élaborée par le gouvernement pour booster le secteur  agricole laisse entrevoir des signes de sérénité.

Pour relancer un chiffre d’affaires en baisse, les opérateurs de télécommunications gabonais misent sur les données à forte valeur ajoutée. 

Augmentation du trafic, diminution du coût de la vie, création d’emplois…sont autant de bienfaits que devrait apporter la fin du monopole dans la gestion des ports avec la mise en service du port cargo construit par Olam.

Construites en l'espace de deux années, les infrastructures portuaires développées par Olam et le gouvernement gabonais viennent booster les capacités de transit du pays, lui permettant de se positionner en Afrique centrale.

Tandis que les produits cosmétiques peinent encore à pénétrer le marché domestique, l’agroalimentaire reste diversement apprécié par de nombreux consommateurs.

Avec une demande nationale estimée à 20 000 tonnes, l’huile raffinée constitue l’un des produits qui tire la production locale vers le haut depuis quelques années.

Pour des raisons qui varient les unes des autres, les Gabonais se rapprochent de plus en plus des produits locaux. Cependant, une attention particulière est mise sur la qualité des produits.