Les pays comme le Congo, le Gabon et le Togo seraient les plus exposés, prévient l’agence de notation américaine, Standard & Poor’s.

Pour permettre au plus grand nombre de participer à la foire agricole et aux exposants d’avoir plus de visibilité, le ministre de l’Agriculture a prolongé la foire agricole de Libreville jusqu’à Noël. 

La foire agricole de Libreville est l’occasion donnée aux producteurs locaux pour promouvoir leurs produits. Seulement, nombreux sont les visiteurs qui se plaignent de la cherté des produits. Une situation que les producteurs expliquent par les coûts de production. 

Des certificats leur ont été remis à la foire agricole de Libreville, pour avoir pris part aux séances de renforcement des capacités organisées lors de cet évènement. 

Malgré un important appui au développement des pays ACP ainsi que des territoires d’outre-mer (PTOM), ce principal outil d’aide européenne, nécessite un certain nombre d’améliorations pour plus d’efficacité. 

La coopération entre l'Union européenne et le Gabon repose sur le dialogue politique, le commerce et l'aide au développement. 

La thérapie a été déclinée à la faveur de sa communication au séminaire gouvernemental qui se tient du 14 au 15 septembre courant au Cap Esterias, une banlieue, situé au nord de la ville de Libreville. 

Du 14 au 15 septembre 2017, les membres du gouvernement sous la houlette du président de la République, Ali Bongo Ondimba sont en conclave dans la localité du Cap Estérias, à la faveur d’un séminaire gouvernemental. 

Les ministres en charge de l’Agriculture des deux pays ont discuté au sujet d’une collaboration qui devrait être formalisée au mois d’octobre et qui vise à accompagner le Gabon dans sa marche vers le développement agricole. 

Une délégation gabonaise a pris part aux travaux de la 7e édition de l’African green revolution forum pendant laquelle elle a pu expérimenter les actions menées dans d’autres pays pour développer l’agriculture. 

Les assises pour la redynamisation de l’agriculture se sont tenues à Libreville du 28 juin au 1er juillet 2017. Ces assises ont mis l’accent sur la redynamisation de l’agriculture et l’accélération du programme Graine pour la souveraineté alimentaire.