Le scénario a été projeté au cours d’un atelier organisé les 18 et 19 décembre 2017, dans le cadre de la revue conjointe du portefeuille de la Banque mondiale au Gabon. 

Cet atelier national de validation du rapport d’alignement du Plan stratégique Gabon émargent (PSGE) aux agendas 2030 des Nations Unies et 2063 de l’Union africaine a un principal objectif. Il consiste à soumettre ledit rapport d’alignement aux départements ministères sectoriels et administrations pertinentes, pour susciter leurs commentaires, formuler les axes d’amélioration, et proposer un mécanisme de suivi et de pilotage de la mise en œuvre de ces deux agendas.

Les représentants des ministères sectoriels et des administrations techniques seront ainsi invités à compléter les dimensions manquantes de leurs actions non prises en compte dans la matrice d’alignement.

Ils seront donc en mesure de la compléter de manière à disposer de tableaux de bord sectoriels de mise en œuvre et de suivi des objectifs de développement durable (ODD) et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

Contexte

Avec l’appui technique du système des Nations unies, plus particulièrement du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le gouvernement gabonais a initié le processus d’appropriation et d’alignement du PSGE aux agendas 2030 des Nations unies sur le développement durable, et 2063 de l’Union africaine.

Ce processus a été marqué par un atelier de lancement et plusieurs mois de travaux de groupe impliquant l’ensemble des ministères sectoriels, les organisations de la société civile et les agences du système des Nations Unies.

L’atelier national de validation du rapport d’alignement du PSGE aux deux agendas des Nations Unies et de l’Union africaine avait été précédé par un autre  atelier de lancement du processus d’appropriation et de mise en œuvre des ODD, organisé les 7 et 8 juillet 2016 à Libreville.

Il était placé sous la présidence de Régis Immongault, ministre en charge du Développement durable, avec la participation de Marie-Evelyne Petrus-Barry, coordonnateur résident des activités opérationnelles du Système des Nations Unies au Gabon.

Au terme de ces travaux participatifs et interactifs, un rapport préliminaire d’alignement a été produit. Son contenu accordait un accent particulier au caractère dynamique du PSGE, complété par le programme pour l’égalité des chances et le Plan de relance économique (PRE) qui s’étend sur la période 2017-2019.

En effet, il posait la nécessité d’actualiser la matrice des programmes et des actions du PSGE pour prendre en compte les changements intervenus. Les principaux résultats de ce processus consisteront d’une part, en un renforcement de l’appropriation et des capacités des experts nationaux, et d’autre part, en l’alignement des programmes d’actions et projets du PSGE aux cibles des ODD et de l’agenda 2063 de l’Union africaine.