La brigade du parc se dit satisfaite des résultats obtenus dans le cadre de la préservation de la faune, malgré de nombreux besoins pour une meilleure efficacité sur le terrain. 

Le scénario a été projeté au cours d’un atelier organisé les 18 et 19 décembre 2017, dans le cadre de la revue conjointe du portefeuille de la Banque mondiale au Gabon. 

Au regard du nombre de morts de cette espèce dans les eaux du Gabon, l’Agence nationale de la préservation de la nature (ANPN) avertit du danger encouru. 

Shandong Manguo Kangjie Sanitation Group, était en visite au Gabon  dans la perspective d’investir dans le domaine de l’assainissement et du recyclage des déchets. 

L’opération consiste à poser des colliers GPS sur les éléphants afin de mieux surveiller leurs mouvements et lutter contre le braconnage. 

Du 27 au 1erdécembre, les Cours des comptes d’Afrique se retrouvent à Libreville pour élaborer une matrice d’audit environnemental pour la protection du Bassin du Congo. 

Les experts participant au projet ont présenté les résultats des études sur les écosystèmes du littoral, qui indiquent un niveau avancé de pollution.

L’institution onusienne va débloquer 45 millions d’euros (près de 30 milliards FCFA) pour cette initiative au profit de douze pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, dont le Gabon. 

Libreville a servi de cadre, du 2 au 4 novembre 2017 au cinquième atelier de consultation de plate-forme de concertation régionale (PCR-5) de la Commission internationale du bassin Congo-Oubangui-Sangha (CICOS). 

C’était à l’occasion d’une séance de travail avec Laetitia Dufay, la nouvelle Directrice de l’AFD au Gabon, ce 24 octobre 2017.