Une accord de don a été signé entre les deux structures pour appuyer le renforcement de capacités des agriculteurs et insérés dans le programme GRAINE au Gabon. 

En présence du ministre gabonais de l’Agriculture, de l’élevage, chargé du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi, le 27 décembre 2017, la Banque africaine de développement (BAD) et la Société de transformation agricole et de développement rural (SOTRADER), ont signé le 27 décembre 2017, un accord de don de 1,2 milliard FCFA via le Fonds d’assistance pour le secteur privé africain (FAPA). 

L’institution financière panafricaine « a répondu favorablement à la requête du gouvernement gabonais par l’approbation par son conseil d’un don de 1 million de dollar américain. Cet argent sera utilisé pour répondre à deux principales préoccupations identifiées et pour augmenter les réalisations du programme Graine. D’abord, le renforcement des capacités des coopératives et des planteurs travaillant dans la culture du palmier à huile, des cultures de la banane, de la tomate, du manioc et du piment. Ensuite, permettre aux différents coopérateurs d’avoir accès aux services financiers », a expliqué Jean-Louis Moubamba, représentant intérimaire de la BAD au Gabon.

Pour Théophile Ogandaga, directeur général de la SOTRADER, l’année 2018 est placée sous le thème de l’accélération de la mise en œuvre des opérations du programme Graine. Cela se traduira par une augmentation significative des surfaces plantées de 2 000 hectares et de la production totale de banane, de manioc et de maïs, qui s’élèvera à environ 16 000 tonnes. Ce don tombe donc à point nommé.

Selon lui, la mise à disposition de ces sommes a été rendue possible parce que selon la BAD, la conduite des affaires par la SOTRADER s’aligne aux normes de gouvernance et de responsabilité sociale des entreprises. Et, que les réalisations obtenues étaient de nature encourageante.