Plusieurs produits du monde agropastoral « made in Gabon » sont exposés durant la 6e édition de la Foire agricole de Libreville qui se tient jusqu’au 25 décembre 2017. Découverte. 

Sous le thème « agriculture sensible à la nutrition : enjeu pour un développement », le ministère de l’Agriculture, en collaboration avec Olam Gabon et le groupe Ceca-Gadis, organisent la 6e édition de la Foire agricole de Libreville. L’évènement met en contact les différents acteurs du secteur agricole dans le pays et propose aux visiteurs et consommateurs un espace de découverte des produits agricoles du terroir.

« La foire agricole est un instrument qui vise à offrir une visibilité et à créer des opportunités entre les différents acteurs du secteur agricole. Une opportunité pour découvrir le talent et le savoir-faire gabonais en matière de production et de transformation des produits agricoles locaux », a déclaré Yves Fernand Manfoumbi, à l’ouverture de cet évènement.

A la foire agricole, toute la chaîne de production des produits agricoles est représentée. Sur les lieux, il y a un peu de tout. Des produits naturels aux produits transformés. Des confitures, des chips, du caviar d’Atanga, mais aussi, l’huile de cacao. Pour l’exposant de ce produit, cette huile a de nombreuses vertus parmi lesquelles, des vertus thérapeutiques et cosmétiques.

« J’ai découvert l’huile de cacao lors d’un voyage à l’étranger. Mon fils avait eu un abcès et quelques heures après l’avoir appliqué à l’endroit, la saleté est sortie. Et depuis, j’ai appris à la produire et aujourd’hui, je la commercialise même si, elle n’est pas encore très populaire chez nous. Elle peut aussi servir pour restaurer les cheveux abimés, pour les peaux sèches et pour bien d’autres », explique Arlette Owono.

Dans les stands, de nombreuses entreprises font dans la production de jus naturel. Parmi elles, Liyoki (voir Photo) qui fait dans la production des jus naturels au rhum. Aux différentes saveurs, les boissons produites attirent plus d’un. Les producteurs qui utilisent les fruits locaux ont regretté un seul fait, la difficulté de s’approvisionner en rhum. Pour pallier à cette difficulté, ils envisagent nouer des contacts avec SUCAF, pour s’en procurer vu que le rhum est fabriqué à base de dérivés de la canne à sucre. 

Un autre produit qui peut intéresser les consommateurs : les jus produits par Kbio, une entreprise qui fait dans la production de jus naturel, avec ou sans sucre ajouté et déjà disponible dans les grandes surfaces. Parmi les saveurs exploitées, tomate-citron, ananas-citron, gingembre, mangue, oseille, papaye, ananas, banane, goyave…

Jusqu’au 25 décembre, les produits du terroir seront exposés et vendus. Un évènement qui cadre parfaitement avec l’ambition du gouvernement de faire du Gabon, une puissance agricole, créatrice d’emplois et à forte valeur ajoutée à la sécurité alimentaire et nutritionnelle.