Le groupe indien veut développer des plantations pour produire plusieurs spéculations. Des projets qui devraient aider le pays à trouver son indépendance alimentaire tout en des dizaines de milliers d’emplois.

La société Bakhshi Ram&Co, entreprise spécialisée dans le machinisme agricole, entend développer des projets agricoles au Gabon. C’est ce qui ressort de la séance de travail qui a eu lieu au ministère de l’Agriculture entre son président directeur général Rajiv Bathia et la ministre déléguée à l’Agriculture Patricia Taye Zodi, ainsi que le ministre délégué à l’Economie Noël Mboumba.

Au cours de cette rencontre, le Pdg a présenté aux membres du gouvernement gabonais l’ambitieux projet que l’entreprise compte lancer dans le pays. Il s’agira de créer des plantations dans plusieurs filières, notamment la patate douce, le coton, l’arachide, le riz, le soja ou encore le maïs. Avec à la clé, la création de plus de 50 000 nouveaux emplois. Il est aussi question de transformation locale des produits qui en découleront, de manière à améliorer la chaîne des valeurs.

Ce projet est en fait d’une continuité du protocole d’accord signé en 2011 entre l’Etat gabonais et Bakhishi Ram&Co, qui est déjà présente au Gabon à travers l’entreprise Concept BTP ENR. Le partenaire privé de l’Etat gabonais est certain de la réalisation de ce projet, vu son expérience dans d’autres pays comme l’Inde et l’Ethiopie.

Ce projet rentre en ligne droite avec le Plan de relance de l’économie (PRE) conformément à la volonté de transformation structurelle de l’économie et devrait participer à résorber progressivement la dépendance alimentaire du Gabon vis-à-vis de l’extérieur.

Raison pour laquelle les autorités gabonaises s’engagent à libérer les 65 000 hectares de terres agricoles dont a besoin l’entreprise pour réaliser ledit projet. Les membres du Gouvernement ont cependant attiré l’attention de l’investisseur de fournir un plan d’affaire concernant ce projet, qui va développer l’industrie Gabonaise et contribuer à garantir la sécurité alimentaire.